Musées et art

Alexander N. Benois, peintures et biographie de l'artiste

Alexander N. Benois, peintures et biographie de l'artiste

Alexander Nikolaevich Benois n'était pas seulement l'un des artistes doués du 20e siècle, mais aussi une personne créative polyvalente. Il est un acteur actif du théâtre et du cinéma, décorateur, critique d'art, auteur d'œuvres littéraires sur l'art, organisateur d'expositions pour artistes, scénographe, éditeur. La liste de ses études peut être continuée et poursuivie.

Et, peut-être, sa vie, dans une certaine mesure, a été prédéterminée par le fait qu'il est né dans une famille intelligente, instruite et créative.

Au printemps du 3 mai 1870 à Saint-Pétersbourg, le garçon Alexandre est né dans la famille d'un professeur d'architecture. Cela vaut également la peine de dire quelques mots sur le père et le grand-père de Sasha pour que l'environnement dans lequel le garçon grandisse soit élevé.

Père - Nikolai Leontyevich Benois, de la famille française Benois, était l'architecte principal de Peterhof. Grand-père maternel - Albert Katerinovich Kavos, architecte et constructeur des théâtres Mariinsky et Bolchoï.

La nature a également doté Alexander d'excellentes capacités musicales et d'une mémoire visuelle incroyable, qu'il a conservées jusqu'à son âge très avancé.

En 1890, il terminait ses études dans un gymnase privé, tout en consacrant beaucoup de temps à l'art. Sur cette base, il est d'accord avec la jeunesse progressiste de l'époque, qui deviendra par la suite ses associés dans la création d'une société d'art et du magazine du même nom - «World of Art». Le célèbre Sergey Pavlovich Diaghilev devient l'un de ses amis.

Entré à l'Académie impériale des arts, Alexandre a beaucoup étudié et abandonné, croyant que vous ne pouvez devenir un vrai peintre que si vous travaillez dur et continu. Et, en effet, sa performance a été surprise par des contemporains et des amis. En une journée, il a pu dessiner un album de croquis, participer à la représentation de décors de théâtre, écrire un article pour le magazine et plusieurs lettres, travailler dans l'atelier.

En 1894, il est diplômé de l'Université de Saint-Pétersbourg, étudiant pour un avocat. Epouse la fille du musicien K.I. Kind - Anna. Et la même année commence son activité littéraire, en tant qu'historien et théoricien de l'art. Un an plus tôt, il a exposé ses peintures lors d'une exposition où il a de l'attention et du succès.

1896 est marqué par son voyage en France et le fameux cycle de peintures sur les parcs et palais de Versailles. En 1897 - une série d'œuvres à l'aquarelle sur le roi Louis XIV - et, par conséquent, plusieurs peintures ont été acquises par le philanthrope russe Pavel Mikhailovich Tretyakov.

Depuis trois ans, Alexander Benois vit et travaille à Paris. Il est ravi et impressionné par la France, par Versailles - cette harmonie de l'homme, de la nature et de l'art.

De retour en Russie, Alexandre Benois se révèle en 1901 comme éditeur, publiant des revues d'art, ainsi que critique d'art, devenant par la suite l'un des critiques les plus respectés du début du XXe siècle dans ce domaine.

1903 - Alexandre Benois en tant qu'illustrateur, crée un chef-d'œuvre dans le domaine du graphisme du livre - des dessins pour le poème Pouchkine sur le cavalier de bronze. 1904 - création du célèbre "ABC en images". Depuis 1905, il crée 37 autres illustrations, qui ont été publiées par le livre en 1923.

1908-1911 - Benoit est le directeur artistique de la célèbre entreprise de théâtre "Diaghilev" "Russian Seasons". Toujours en 1911, ses illustrations pour La Reine de pique sont sorties. En 1919, à la tête de la galerie d'art de l'Hermitage, il crée un nouveau catalogue d'œuvres.

De 1922 à 1925, Benoit a travaillé activement au Théâtre dramatique du Bolchoï de Petrograd en tant que metteur en scène et artiste. Sortie album avec aquarelles "Versailles". Participe à des expositions internationales.

En 1926, à l'âge de 56 ans, il quitte la Russie et part vivre à Paris. Ses principales activités sont liées au théâtre Diaghilev et à l'opéra La Scala de Milan.

De 1927 à février 1960, jusqu'au jour de sa mort, Alexander Nikolaevich a continué de surprendre par sa performance. Il produit des illustrations pour des livres d'écrivains russes et français, écrit des aquarelles, publie ses mémoires et mémoires.

Voir la vidéo: Paul Gauguin sème la zizanie, Artiste de génie (Octobre 2020).